degraiss-hottedegraiss-hotte

Cheminée : odeurs de suie : que faire ?

Au fil des combustions incomplètes, de la suie peut se déposer dans le conduit de la cheminée. Une désagréable odeur de suie envahit alors la maison. Et ce n’est pas le seul risque. Mais à quoi cela est-il dû ? Comment prévenir son apparition et/ou y remédier ? Explications et solutions.

Les causes des odeurs de suie

Qu’est-ce que la suie ?

La suie est une substance noire résultant d’une combustion incomplète qui se dépose peu à peu sur les parois du conduit. Sa composition change en fonction du combustible utilisé, mais les inconvénients et dangers sont les mêmes. Outre l’odeur désagréable qu’elle dégage, la suie peut également noircir murs et plafonds. Pire, elle peut s’enflammer et ainsi être à l’origine d’un dangereux feu de cheminée.

Quelles causes aux odeurs de suie ?

Les causes des odeurs de suie sont multiples.

  • La mitre, c’est-à-dire le chapeau de la cheminée, peut être obstruée par des branches, des nids ou encore de la créosote, un mélange de suie et de particules formant un dépôt croûteux. De même pour le conduit.
  • Un ou plusieurs boisseaux qui forment le conduit de la cheminée peuvent être endommagés et ce sont alors eux qui dégagent cette odeur de suie.
  • Le registre de tirage, un volet mobile situé entre le foyer et le conduit, peut être en position fermée (ce qui évite courants d’air et déperdition calorique lorsque la cheminée n’est pas en fonction), alors qu’il doit être ouvert lorsque vous faites du feu.
  • Le déflecteur peut être mal placé. La chaleur (mais aussi la fumée) générée par le feu s’échappe alors aussitôt par le conduit et la combustion devient inefficace.
  • La trappe de ramonage, située dans la partie basse du conduit, peut également être mal positionnée.

Les solutions pour éliminer les odeurs de suie

Les solutions à mettre en œuvre dépendent bien évidemment de ce qui a occasionné les odeurs de suie.

Dans quels cas ramoner ?

Si la mitre ou le conduit de cheminée est obstrué, il faut ramoner la cheminée. Ce ramonage mécanique pourra être effectué par un ramoneur professionnel, ou par vous-même s’il s’agit d’un ramonage complémentaire s’ajoutant à celui ou ceux imposés par la loi. Et pour éviter que cela ne se reproduise, assurez-vous que la mitre est en bon état.

Bon à savoir : ramoner sa cheminée est une obligation légale. Les conduits tubés, sociaux et servant aux combustibles gazeux ne nécessitent qu’un ramonage annuel, tous les autres doivent être ramonés deux fois par an.

Si les boisseaux sont altérés, il faudra d’abord ramoner pour déloger d’éventuels morceaux qui pourraient obstruer le conduit, puis faire remplacer les boisseaux abîmés ou tuber le conduit.

Les autres solutions

Plus simple, si le registre de tirage est fermé, il vous suffira de l’ouvrir. De même pour le déflecteur qui devra être replacé dans la bonne position, tout comme la trappe de ramonage.

Attention : si la suie peut être éliminée par ramonage, le bistrerésultant de fumées trop froides en sortie de conduit est beaucoup plus dur et prend la forme d’un goudron durci. Très dangereux car hautement inflammable, il doit être éliminé par un débistrage chimique ou mécanique.

 

Source: https://ramonage.ooreka.fr/

deghotte_access
About deghotte_access

No Comments

Leave a Comment